Fédération PCF du Tarn et Garonne

Fédération PCF du Tarn et Garonne
Accueil
 

Edito des nouvelles du 82

 

Pour éviter la catastrophe annoncée.

Depuis plusieurs mois, nous le répétons inlassablement : le seul moyen d’éviter à notre pays un véritable cataclysme, de vivre une période noire où toute la gauche subira une terrible défaite est de se rassembler le plus largement possible.

Toute la gauche anti-austérité a le devoir de reprendre le débat, de façon à clarifier les points qui font encore discussion et d’éviter ainsi à notre pays de subir la terrible épreuve que représenterait une victoire de la droite réactionnaire ou de l’extrême droite.  

Nous sommes des millions à vouloir tourner la page d’un système réduit à l’impasse et ronger par les forces de l’argent. Nous sommes des millions à être en colère contre des politiques dures pour les faibles et faibles contre les puissants, contre toutes les discriminations, contre une finance qui détruit  tout dans notre pays, de l’emploi aux relations humaines les plus précieuses.

C’est pour éviter ce désastre que nous les communistes, lors des élections présidentielles et législatives de mai et juin prochain, faire gagner la gauche : une gauche qui reconstruise une grande politique de justice, d’égalité et de paix. Une gauche qui engage une politique de lutte efficace contre le chômage, les inégalités et la pauvreté, la sécurisation de nos vies, de droits nouveaux pour les salariés et les citoyens.

Voilà pourquoi nous appelons les candidats et les forces de gauche à intensifier leurs discussions jusqu’à conclure ensemble un pacte de majorité pour gouverner la France.

Nous voulons élire en mai un président de gauche, en juin une majorité de députés de gauche à l’Assemblée Nationale, qui appliquera une politique de rupture avec l’austérité et la domination de la finance.

Tel est notre engagement aujourd’hui, espérons que l’esprit de responsabilité de tous le permettra. 

Rodolphe Portoles

 
 
 

Edito des nouvelles du 82

 

Pour éviter la catastrophe annoncée.

Depuis plusieurs mois, nous le répétons inlassablement : le seul moyen d’éviter à notre pays un véritable cataclysme, de vivre une période noire où toute la gauche subira une terrible défaite est de se rassembler le plus largement possible.

Toute la gauche anti-austérité a le devoir de reprendre le débat, de façon à clarifier les points qui font encore discussion et d’éviter ainsi à notre pays de subir la terrible épreuve que représenterait une victoire de la droite réactionnaire ou de l’extrême droite.  

Nous sommes des millions à vouloir tourner la page d’un système réduit à l’impasse et ronger par les forces de l’argent. Nous sommes des millions à être en colère contre des politiques dures pour les faibles et faibles contre les puissants, contre toutes les discriminations, contre une finance qui détruit  tout dans notre pays, de l’emploi aux relations humaines les plus précieuses.

C’est pour éviter ce désastre que nous les communistes, lors des élections présidentielles et législatives de mai et juin prochain, faire gagner la gauche : une gauche qui reconstruise une grande politique de justice, d’égalité et de paix. Une gauche qui engage une politique de lutte efficace contre le chômage, les inégalités et la pauvreté, la sécurisation de nos vies, de droits nouveaux pour les salariés et les citoyens.

Voilà pourquoi nous appelons les candidats et les forces de gauche à intensifier leurs discussions jusqu’à conclure ensemble un pacte de majorité pour gouverner la France.

Nous voulons élire en mai un président de gauche, en juin une majorité de députés de gauche à l’Assemblée Nationale, qui appliquera une politique de rupture avec l’austérité et la domination de la finance.

Tel est notre engagement aujourd’hui, espérons que l’esprit de responsabilité de tous le permettra. 

Rodolphe Portoles

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.